POMPES À CHALEUR : DIMENSIONNEMENT ET PRÉCAUTIONSDual Energie
Dual Energie

DIMENSIONNEMENT

Afin de répondre exactement à votre besoin (confort, chauffage, eau chaude sanitaire…) et de vous garantir le meilleur investissement et la rentabilité de votre projet, il est indispensable de dimensionner votre PAC ou votre ballon thermodynamique selon vos consommations énergétiques.

En chauffage, il faut calculer les déperditionsde votre habitation. En eau chaude sanitaire (ECS), il faut connaitre votre consommation (nombre d’occupants, habitude, besoin particulier). Les déperditions sont de trois types :
surfaciques (matériaux isolants utilisés et leurs épaisseurs),
linéiques (liaisons entre les murs, les vitres, les portes),
renouvellement d’air (infiltrations, apports d’air neuf).

Pour calculer la puissance nécessaire de la PAC en chauffage la somme de ces déperditions est majorée de 20%. Le besoin en ECS peut être estimé en première approche à 45L/personne/jour à 40°C, soit une puissance nécessaire de 260 W/jour/personne. Cependant nous modulons ces données en fonction des besoins particuliers et des programmations choisies.

Dans tous les cas en habitation neuve ou rénovation (remplacement chaudière fioul ou gaz), il est indispensable de réaliser une étude thermique par un professionnel. Contactez-nous pour en savoir plus !

PRÉCAUTIONS D’INSTALLATION

Le remplacement d’une chaudière à énergie fossile par une PAC est une bonne solution sur le plan économique et écologique. Cependant, afin que la réalisation de votre projet vous donne entièrement satisfaction il est impératif de vérifier des points techniques importants lors de l’étude. La liste est longue tant sur le point hydraulique, aéraulique, acoustique.

PAC AIR/EAU : dimensionnement des émetteurs.
Surtout dans le cadre d’un changement d’une chaudière fioul/gaz avec radiateurs, la future PAC fonctionnera de préférence avec une température d’eau plus faible (50°C) que la température de l’installation précédente (eau sur chaudière au fioul ou gaz souvent 60°C), ceci afin d’augmenter les performances de la PAC dans les conditions extrêmes (-10 à -20 °C extérieure). Il est donc impératif de vérifier si les radiateurs existants et le réseau d’eau sont adaptés à ces nouvelles conditions.

PAC AIR/AIR : qualité de la diffusion d’air.
Le ressenti d’un chauffage ou rafraichissement dépend principalement de la qualité de diffusion d’air, le soufflage doit prendre en compte :
• le débit : 5 volumes/heure,
• la température de soufflage,
• la vitesse d’air terminale et résiduelle (utilisation « effet Coanda », attention aux décrochements si vos pièces comportent des poutres par exemple).

Ballons thermodynamiques : sécurités anti-brûlure.
La production d’eau chaude sanitaire doit se faire à haute température pour optimiser le stockage et maîtriser les risques sanitaires de légionellose. Une vérification des sécurités anti-brûlure est donc primordiale.

Toutes les PAC : l’acoustique.
À prendre en compte dans le choix des équipements et de leurs emplacements, que cela soit pour les unités intérieures ou extérieures pour votre confort et pour le bien-être de tous. En effet, la règlementation est stricte si votre PAC provoque des nuisances sonores pour votre voisinage. Une analyse de votre environnement permet de proposer des solutions si nécessaire (PAC ultra silence, écrans…).